L'Uruguay : un pays stable

 

On dit que l'Amérique latine est une région avec des inégalités et beaucoup d'instabilité, tant politique que sociale. semble être l'un de ses maux endémiques. Mais sur cette carte, l'Uruguay apparaît comme l'une des trois meilleures démocraties d'Amérique latine et des Caraïbes, c'est-à-dire un pays stable.

Bien sûr, la démocratie uruguayenne a connu des moments meilleurs et pires et a également vécu de terribles dictatures et des périodes de grande insécurité au cours du XXe siècle. Quoi qu'il en soit, d'une manière générale, sur le continent des dictatures, l'Uruguay est une démocratie à part entière. 

Parce que? Qu'est-ce qui rend l'Uruguay si différent du reste de la région ? 

Au début du XXe siècle, l'Uruguay avait des conditions structurelles économiques assez favorables pour consolider la démocratie. En 1900, l'Uruguay n'était plus un pays pauvre, de plus son PIB par habitant était similaire à celui de la Belgique ou du Danemark. 

En revanche, les experts admettent que l'homogénéité de la population favorise la démocratie et l'Uruguay respecte clairement cette condition qui donne à sa population un sentiment d'unité.  

Mais au-delà de ces conditions, la clé de la stabilité uruguayenne semble être que son système politique a fait un effort systématique pour apprendre et améliorer ses pratiques. Les intellectuels et les experts ont joué un rôle crucial dans la remise en question des succès et des erreurs des politiques. 

 

La démocratie uruguayenne a appris très tôt à résoudre des problèmes politiques délicats, comme la répartition du pouvoir entre la majorité et la minorité. La première étape a été l'accord entre les deux grands partis historiques (le Parti Colorado et le Parti National) pour trouver des voies pacifiques de répartition du pouvoir, laissant derrière eux des décennies de guerres civiles. L'équilibre entre le gouvernement et l'opposition a été la clé de l'établissement de la démocratie et l'Uruguay a trouvé des formules qui fonctionnent et qui garantissent que le système ne faiblit jamais plus que nécessaire. De plus, les partis politiques en Uruguay sont stables et même les nouvelles formations sont intégrées dans les anciennes structures et coexistent pacifiquement.

Une autre des grandes leçons de la politique uruguayenne est qu'elle a atteint un bon équilibre entre politique et technique une fois la démocratie rétablie, en 1985. Les meilleures démocraties sont celles qui parviennent à équilibrer sensibilité et responsabilité, l'urgent avec l'important, le clameur citoyen avec les avertissements des spécialistes, et l'Uruguay semble avoir très bien appris à le faire. 

Enfin, autre chose qui peut aider à comprendre le succès de la démocratie uruguayenne, c'est que la démocratie directe complète la démocratie représentative de telle sorte que les citoyens sentent qu'ils décident vraiment. L'utilisation des mécanismes de démocratie directe aide à canaliser le mécontentement qui peut, et existe généralement, à l'égard des décisions gouvernementales, des politiques publiques ou des situations spécifiques.  

Bien que la démocratie uruguayenne soit loin d'être parfaite et qu'elle ait de nombreux défis à relever, ce qui semble certain, c'est qu'elle est prête à relever ces défis et a compris que la stabilité et le changement ne sont pas des principes opposés mais plutôt complémentaires. 

Si vous cherchez un endroit calme et stable, c'est ce qu'il vous faut. ton pays.

 

Comparer les annonces

Comparer